• Un monde sans esprit
    Dans le clair-obscur des crises politiques naissent les monstres. Ils naissent du vide culturel d’un monde politique sans esprit, d’un monde où les techniques sont devenues folles, d’un monde qui...
  • Manifeste ADA
    Un nouveau mode de gouvernement des hommes se répand dans toute la société, et d'abord dans la sphère professionnelle : un management par la rivalité et la peur qui, au nom de la dictature de la performance...
  • Ingouvernable
    L'histoire serait-elle un éternel recommencement ? Les pratiques libérales de gouvernement en organisant la société sur les valeurs bourgeoises de compétition et d'individualisme ne conduisent-elles...
  • Manifeste des oeuvriers
    Le désir de retour à l’œuvre sonne à toutes les portes de la vie : la vie de l’humain qu’on soigne, qu’on éduque, à qui on rend justice, qui s’informe, qui se cultive, qui joue, qui s’associe,...

Nouvelle circulaire sur la formation des enseignants spécialisés :

DES MILLIERS D’ÉLÈVES EXCLUS DE L’ÉCOLE INCLUSIVE !

 

Le Ministère de l’Éducation Nationale s’apprête à publier une circulaire qui mettra fin à l’aide spécialisée apportée par les Rééducateurs de l’éducation nationale dans le cadre des RASED, aux élèves rencontrant des difficultés d’adaptation à l’école, en l’absence de trouble ou de handicap. Cette circulaire sera présentée au Conseil supérieur de l’éducation le 26 janvier prochain.

Automne 1925, Odessa.

Eisenstein filme l’écrasement en 1905 d’une révolte populaire, prémisse de la révolution russe d’octobre 1917. D’abord accablée, puis révoltée par la mort d’un marin, la foule crie vengeance et réclame justice. La riposte est sans pitié. Les cavaliers cosaques chargent la foule, et écrasent la rébellion dans le sang. La révolution patientera encore douze ans.

A lire sur le site des Inrocks

Dans son nouvel essai, “Un monde sans esprit, la fabrique des terrorismes”, Roland Gori appelle à l’invention d’un “pacte d’humanité“, où l’art occuperait une place centrale, pour échapper au vide spirituel du néolibéralisme.

Un article du journal Libération.

Propriété historique de la fédération CGT des métallurgistes, l’établissement parisien est le théâtre d’un conflit à front renversé : mardi, les salariés ont fait grève pour leur directeur, et contre le syndicat.

«Les terroristes appartiennent toujours à leur époque, ils ressemblent davantage à la civilisation qu’ils combattent qu’à l’idéologie dont ils se prévalent. L’État islamique ne fait pas exception.»

Par Roland Gori, à lire dans Libération