• Un monde sans esprit
    Dans le clair-obscur des crises politiques naissent les monstres. Ils naissent du vide culturel d’un monde politique sans esprit, d’un monde où les techniques sont devenues folles, d’un monde qui...
  • Manifeste ADA
    Un nouveau mode de gouvernement des hommes se répand dans toute la société, et d'abord dans la sphère professionnelle : un management par la rivalité et la peur qui, au nom de la dictature de la performance...
  • Ingouvernable
    L'histoire serait-elle un éternel recommencement ? Les pratiques libérales de gouvernement en organisant la société sur les valeurs bourgeoises de compétition et d'individualisme ne conduisent-elles...
  • Manifeste des oeuvriers
    Le désir de retour à l’œuvre sonne à toutes les portes de la vie : la vie de l’humain qu’on soigne, qu’on éduque, à qui on rend justice, qui s’informe, qui se cultive, qui joue, qui s’associe,...
à l'invitation de L’Amicale laïque de Chomérac L’Association de défense de l’hôpital de Privas "La dignité de penser face aux nouvelles servitudes" Vendredi 19 octobre à 20H30 Salle du triolet Chomérac

Conférence débat, dans le cadre des 3èmes RENCONTRES PRIVÉ PUBLIC MÉDICALES DU JEUDI (RPPMJ)

Théatre de l'Archipel  Salle Le Carré
Perpignan
Renseignements 04.68.61.64.24

Borrel

Un film de Philippe Borrel

D'après une idée originale de Noël Mamère

Produit par Fabienne Servan-Schreiber et Estelle Mauriac

Musique originale de Piers Faccini

Le 23 octobre 2012 à 20h50 sur Arte.

Un appel du Réseau des enseignants du primaire en résistance,  à signer ici.

Les contre-réformes appliquées à l’école ces dernières années ont suscité un mouvement de résistance pédagogique sans précédent. Plusieurs milliers d’enseignants du primaire ont pris le risque de la désobéissance pour lutter contre ce démantèlement du service public d'éducation. Cette résistance éthique et responsable a été largement soutenue par les parents d’élèves ainsi que par de nombreuses sections locales des syndicats représentatifs.

ImageRoms1

Par Nicolas Roméas

 

Lettre ouverte à François Hollande, président socialiste de la république française.
Cher François Hollande, peut-être n'avez-vous pas tout à fait entendu par qui et pour quoi vous avez été élu. Sans doute votre élection a-t-elle en grande partie résulté d'un vaste mouvement de rejet de l'inacceptable, incarné par un représentant local de la multinationale ultralibérale qui s'acharne à détruire partout dans le monde et par tous les moyens les outils de la solidarité. Certes. Mais il ne semble pas que dans l'ensemble vous ayez été élu président de la république française par des gens qui rêvent d'un Tony Blair après l'inoubliable Margaret Thatcher, poursuivant la même politique destructrice en l'enrobant d'un sourire amical pour mieux en faire passer l'horreur.

Par Roland Gori, à lire dans Libération