Colloque Impostures et vérités en art(s)

En posant, la question des impostures et des vérités en art(s) à partir d’œuvres singulières, il s’agit de s’interroger sur la manière dont chaque artiste s’arrange ou dérange la « société de l’imposture » en proposant des formes de création inédites, en ayant par exemple recours dans leurs fictions : au plagiat, à la tromperie, au faux dans les productions proposées à leurs publics, pour transgresser de manière critique les impostures présentes dans l’ordinaire de nos vies. Ce colloque s’inscrit dans un cycle de recherches autour de l’histoire de la vérité initié en 2019-2020 par la journée d’études « Michel Foucault. Vérité et jeux de vérité » lors de la 5ème édition du Festival des arts et de la pensée : « Théâtre des Images », à l’université Bordeaux Montaigne.

Programme :

 

 

Mercredi 24 février

 

 

9h > Accueil

 

 

9h15-9h30 > Ouverture du colloque par Pierre Sauvanet (Pr, Co-directeur du laboratoire CLARE-Artes, Université Bordeaux Montaigne)

 

 

9h30-10h > Introduction du colloque par Christian Malaurie (Enseignant- chercheur Dr, HDR, Université Bordeaux Montaigne), Marie Duret-Pujol (MCF, Université Bordeaux Montaigne) et Marguerite Vappereau (MCF, Université Bordeaux Montaigne)

 

 

10h-11h15 > Conférence plénière de Roland Gori (Psychanalyste, Pr émérite de psychopathologie clinique, Aix-Marseille Université)De la société de l’imposture au courage de la vérité au temps du coronavirus

 

 

11h15-11h30 > Pause

 

Atelier 1 > Histoire, fiction et imposture

 

11h30-13h > Amphi 3

 

Pauline Mettan (Doctorante, Université de Genève) : “Faire croire” dans À la Recherche du temps perdu de Marcel Proust : Enjeux politiques et épistémologiques

 

Emmanuel Plasseraud (MCF, HDR, Université Bordeaux Montaigne) : Dans le labyrinthe de l’imposture. Représentation du stalinisme dans Khroustaliov, ma voiture ! d’Alexei Guerman

 

Alexandra Schamel (MCF, Université de Munich) : Le montage de lʼinexprimable dans la BD (auto)biographique Heimat. Loin de mon pays (2018) de Nora Krug

 

Atelier 2 > Avant-garde et mise en cause des impostures : le cas situationniste

 

11h30-13h > Salle J006

 

Amélie Bussy (Docteure, Université Bordeaux Montaigne) : Dénoncer l’imposture du spectacle : la critique des images par les images dans les premiers films de Guy Debord

 

Stéphane Lucido (Doctorant, EHESS) : Hurlements en faveur de Sade : un film qui ne se paie pas d’images

 

13h-14h15 > Déjeuner

 

14h15-15h30 > Conférence plénière d’Hervé Le Tellier (Écrivain et universitaire)Histoires des impostures Lecture d’Olivier Broche (Comédien) et débat avec l’auditoire

 

Atelier 3 > Art, littérature, rire et outrance

 

15h30-17h > Amphi 3

 

Jean-Luc Coudray (Essayiste et romancier) : En quoi et comment la fiction littéraire peut-elle servir de référent pour valider des vérités a priori impossibles ou décalées

 

Éléonore Martin (MCF, Université Bordeaux Montaigne) : Dans le tapis et dans le plat : une dramaturgie de l’imposture clownesque

 

Margot Reyraud (Doctorante, Université Bordeaux Montaigne) : Les drag-queens reines de l’imposture

 

17h-17h15 > Pause

 

17h15-17h45 > Belinda Canonne (Romancière, essayiste, MCF littérature comparée) Le sentiment d’imposture

 

Jeudi 25 février

 

9h30 > Accueil

 

10h-11h > Conférence plénière de Nancy Delhalle (PR, Université de Liège) : Prouver ou croire. Les régimes de vérité au risque de la pensée critique

 

11h-11h15 > Pause

 

Atelier 4 > Penser les arts avec Foucault

 

11h15-12h15 > Amphi 3

 

Riccardo Antoniani (Docteur, Université de Padoue, Sorbonne-Nouvelle) : Quand le faux est un moment du vrai. Vraie histoire d’un faux pamphlet situationniste

 

Damien Bonnec (Chercheur, Rennes 2) : Des diagrammes en musique. Logique du vrai et retournement du faux chez Gérard Pesson

 

12h15-12h30 > Discussion

 

12h30-14h > Déjeuner

 

Atelier 5 > Arts et Jeux de vérités

 

14h-15h30 > Amphi 3

 

Xavier Daverat (PR, Université de Bordeaux) : Chronique d’une imposture annoncée : le geste artistique et le droit

 

Coline Degruson (Doctorante, Université Bordeaux Montaigne) : François Morellet, Sol LeWitt et le paradoxe de la convergence formelle

 

Pierre Garcia (MCF, Université Bordeaux Montaigne) : De la vérité et de l’imposture en peinture : quand la peinture nous dit nos quatre vérités

 

15h30-15h45 > Pause

 

15h45-16h15 > Narmine Sadeg (Artiste et MCF, Université Bordeaux Montaigne) : Influences d’oeuvres d’arts : interrogations sur vérité et mensonge

 

16h15-17h15 > Discussion et synthèse du colloque

 

19h > Découverte et dégustation des vins de Bordeaux à La Cave à Part, Talence (sous réserve)

 

Les liens zoom pour assister au colloque par visio seront communiquer à partir du samedi 20 février sur le blog : https://theatredesimages.art.blog/

Par Roland Gori, à lire dans Libération